Nous avons placé des cookies sur votre ordinateur afin d'améliorer le fonctionnement de ce site internet. Nous utilisons un script PIWIK Analytics qui définit les cookies d'analyse de performance. Plus de détails et d'information sont disponibles sur notre politique en matière de cookies. Merci de vous référer à la déclaration de confidentialité pour ajuster vos paramètres pour le suivi du site par PIWIK (ex. refuser l'utilisation/retrait). En savoir plus

J'accepte l'utilisation des cookies.

Nos témoignages | Médias | Laboratoires Grünenthal

Explorez nos témoignages

03 avril 2018 / Nos témoignages

Être les premiers

Des femmes courageuses s'expriment sur la vulvodynie : Et nos experts ouvrent la voie vers une médecine innovante dédiée à cette pathologie sous-diagnostiquée et souvent stigmatisée.

“La vulvodynie demeure une pathologie cachée, insuffisamment traitée et stigmatisée, qui n'est ni bien comprise ni reconnue. Nous avons été en mesure de définir un objectif en lien avec cette maladie et travaillons sans relâche pour créer le premier médicament approuvé contre la vulvodynie. ”

Lars Joensson,

Chef de projet Engagement auprès des patients, Grünenthal

Les femmes souffrant de vulvodynie présentent des douleurs de la vulve au toucher ou à la pression. La douleur peut être constante ou intermittente mais il n'existe actuellement aucun traitement spécifique disponible. Cette pathologie peut donc avoir un impact important sur la qualité de vie : Les femmes concernées déclarent être limitées dans leurs activités quotidiennes habituelles, éviter les rapports sexuels, et être dans l'incapacité de faire du sport ou de participer à des activités sociales. En outre, ces patientes ont une faible estime d'elles-mêmes, souffrent de dépression et peuvent ressentir de la honte.

 

Cette pathologie n'est pas seulement sous-diagnostiquée mais également sous-traitée. Jusqu'à très récemment, cette pathologie était assez méconnue, ce qui signifiait que les femmes devaient souvent lutter pendant longtemps pour que leurs symptômes soient pris en compte. Cependant, de plus en plus de femmes s'expriment sur cette maladie et son impact sur leur vie. Ces femmes courageuses ont besoin d'une aide médicale et c'est pourquoi nos équipes d'experts travaillent sur un médicament innovant qui permet d'entrevoir une solution. Grünenthal est le seul laboratoire au monde qui a choisi de s'attaquer à ce problème avec une pharmacothérapie sur mesure et notre équipe a déjà mis au point un candidat prometteur.

 

Notre médicament expérimental est un agoniste des récepteurs du peptide opioïde nociceptif (NOP), et pourrait devenir le premier médicament approuvé contre la vulvodynie. Notre processus de développement a commencé par des expériences visant à comprendre les voies de la douleur, puis nous avons mené des études approfondies auprès des femmes qui souffrent de ce trouble dans le but de comprendre leurs besoins aussi clairement que possible. Cette précieuse contribution va nous permettre de concevoir de meilleurs essais cliniques et par ailleurs, d'élaborer un outil spécifique d'évaluation de la douleur par les patientes et de mesure de l'impact sur leurs différentes activités (auto-évaluation). Nos experts se sont appuyés sur ces éléments pour répondre au besoin urgent exprimé par les femmes souffrant de vulvodynie : trouver un médicament capable d'améliorer la qualité de vie.

Share this Story:
 
Lien externe:
Vous êtes sur le point de quitter le site Grunenthal.fr et allez être redirigé vers un ou plusieurs autres sites y compris les sites du Groupe Grünenthal. Pour plus d'informations au sujet des liens hypertextes proposés, veuillez consulter les conditions d'utilisation. Cliquer sur Continuer ou sur Retour pour revenir à la page précédente. ... Retour ... Continuer